Nés de la nuit paraît aujourd’hui !

– éditions PLON –

Mon premier roman paraît en ces temps houleux, où nous sommes confinés, bien souvent privés de nature. Mais il reste des espaces imprenables, ceux réfugiés dans les livres, qui se déploient lorsqu’un lecteur plonge dedans. Je crois que ce livre contient ces espaces-là.

Il est pour moi le fruit d’une longue histoire, initiée lors de mon adolescence, et ce loup m’a « accompagnée bien longtemps, dans l’imaginaire des forêts, escortant mes pas. Je n’ai cessé d’aiguiser mes sens, et bientôt, de m’efforcer de vivre la nature de manière la plus sensible qui soit. Des sensations nouvelles m’ouvraient des mondes. Ces mondes-là, un jour, j’ai été prise d’un désir impérieux de les raconter. Ce livre est né. C’est un loup qui raconte. Au fond, nous venons de la même nuit… Il parle une langue « fauve », une langue qui réveille nos sens endormis.

Je souhaite que ce roman d’initiation vous conduise au cœur des forêts afin de prendre part au « grand rêve ». Les histoires, depuis les contes anciens, sont des paroles de nuit, faites pour attendre l’aube, pour traverser les temps obscurs. Puisse celle-ci résonner dans nos nuits confinées, toujours adossées aux astres tournoyants.

Furtivement vôtre,

Caroline

Caroline Audibert dans le vallon des loups (Mercantour), Photo @Vincent Munier

Je remercie du fond du cœur mon éditeur, Grégory Berthier, pour son enthousiasme et sa foi indéfectible en ce livre. Après l’aventure éditoriale de mon essai Des loups et des hommes, paru dans la mythique collection « Terre humaine » (PLON) en octobre 2018 (prix littéraire de l’essai 30 millions d’amis), il m’a encouragée à m’adonner à cette écriture singulière, qu’il se plaît à rapprocher du Nature writing. Ainsi, grâce à son soutien, j’ai pu poursuivre ce cycle d’écriture, le « cycle du loup ». Une invitation à l’ensauvagement, aux forces vives de l’imaginaire, partageant la fougue libres des êtres vivants.

Lisez ! Partagez !

Partager: Facebook, Twitter, Linkedin

Commentaires:

17 novembre 2020

Chère Caroline, je te souhaite le meilleur pour ce nouvel ouvrage.

Rédiger un commentaire: